Activer des services dans aptosid

insserv (Pontos 2008-04 et suivants ): Pour démarrer/arrêter des services déjà installés:

Veuillez lire soigneusement /usr/share/doc/insserv/README.Debian ainsi que les notes de publication et les pages de manuel (man) soigneusement :

 $ man insserv
 $ man invoke-rc.d
 $ man update-rc.d
 google LSB headers

Pour 'démarrer':

service <service> start

Pour 'arrêter':

service <service> stop

Pour 'redémarrer':

service <service> restart

Pour éviter que les services démarrent automatiquement au démarrage

update-rc.d <service> remove
[supprimera tous les liens de démarrage]

pour vous assurer qu'un service fonctionne au démarrage (pas toujours requis)

update-rc.d <service> defaults
[créera les liens de démarrage]

Pour lister les services actifs:

ls /etc/rc5.d

S signifie que le service sera lancé.
K signifie que le service ne sera pas lancé.

Anciennes installations (avant Pontos 2008-04)

insserv sur des systèmes installés avant Pontos 2008-04

Attention: Les anciennes installations n'ont pas insserv automatiquement preinstallé, à cause des initscripts de l'utilisateur ou de symlinks. Il n'est PAS récommandé d'installer insserv sur des installations antérieures à Pontos. ce paquet doit être utilisé avec prudence car des dépendances LSB sont incorrects ou manquant dans les des initscripts existants et peuvent empêcher votre système de démarrer. Installer insserv sur un système existant demande des changements à faire manuellement.

Lire lire la documentation Debian, et notes de sorties avant d'installer ou d'utiliser insserv.

Boot-Up Manager (Gestionnaire de démarrage) (bum) - Outil de configuration graphique de services

Si la logique de la séquence de démarrage d'un système Debian n'est pas très claire et familière pour vous, vous ne devriez pas vous amuser avec des liens symboliques, des permissions, etc. afin d'éviter de casser votre système. L'outil Boot-Up Manager va vous aider à automatiser votre configuration.

Boot-Up Manager est une interface graphique vous permettant d'éditer vos choix en terme de services lancés lorsque votre système démarre ou redémarre. Il vous présente la liste de tous ces services disponibles au démarrage. Il vous suffit d'y activer ou désactiver chacun d'entre eux.

apt-get install bum

Pour utiliser l'interface graphique de Boot-Up Manager :

$ su-to-root -X -c bum

Information détaillée sur Boot-Up Manager (bum).

Arrêter un service ou un processus

pkill est un autre outil très utile parce qu'il est plus compréhensible pour un être humain et qu'il fonctionne aussi bien en tant qu'utilisateur que comme administrateur dans un terminal ou dans un console virtuelle (tty).

pkill -n service

Si vous n'êtes pas sûr de la bonne orthographe du nom du processus ou du service que vous désirez arrêter, pkill <tab> <tab> vous donnera une liste.

htop est aussi une bonne alternative. (killall -9 doit être votre dernier recours).

Les niveaux d'exécution dans aptosid - init

Voici la liste des niveaux d'exécution du système d'exploitation aptosid ; vous noterez sûrement qu'il s'agit exactement des mêmes que ceux utilisés par Debian en version stable:

Runlevel aptosid Debian
init 0 Éteint le PC. Éteint le PC.
init 1 Mode mono-utilisateur (mode sécurité ou dépannnage). Démons tels que apache et sshd sont à l'arrêt. N'accédez jamais à ce niveau depuis une connexion extérieure. Mode mono-utilisateur (mode sécurité ou dépannnage).N'accédez jamais à ce niveau depuis une connexion extérieure.
init 2 Mode Multi-utilisateurs avec réseau actif, sans activation du système de fenêtrage X et/ou pour couper ou ne pas entrer dans le système de fenêtrage X. Le niveau Multi-utilisateur par défaut de Debian, avec réseau actif et connexion graphique X .
init 3 Mode Multi-utilisateurs avec réseau actif, sans activation du système de fenêtrage X et/ou pour couper ou ne pas entrer dans le système de fenêtrage X. Il s'agit du niveau approprié au dist-upgrade. Mêmes caractéristiques que runlevel 2 / init 2.
init 4 Mode Multi-utilisateurs avec réseau actif, sans activation du système de fenêtrage X et/ou pour couper ou ne pas entrer dans le système de fenêtrage X. Mêmes caractéristiques que runlevel 2 / init 2.
init 5 Le niveau Multi-utilisateurs par défaut de fonctionnement d'aptosid, avec réseau actif, serveur graphique X actif, et moyens de lancer et arrêter le serveur graphique X. Mêmes caractéristiques que runlevel 2 / init 2.
init 6 Redémarrage/reboot du système. Redémarrage/reboot du système.
init S Il s'agit du niveau où sont lancés 'une bonne fois pour toute' les services système principaux. Vous ne pouvez pas y basculer une fois celui-ci activé. Il s'agit du niveau où sont lancés 'une bonne fois pour toute' les services système principaux. Vous ne pouvez pas y basculer une fois celui-ci activé.

Pour vérifier à quel niveau spécifique vous travaillez:

who -r

Impératif de lire ceci pour tout administrateur aptosid et Debian à propos des niveaux d'exécution:

man init

Perte du mot de passe root

Bien qu'il soit absolument impossible de récupérer le mot de passe perdu, il est toutefois possible d'en déterminer un nouveau.

Commencez par démarrer avec le Live-CD.

En tant que root, montez votre partition racine (ici dans l'exemple /dev/sdb2) :

mount /dev/sdb2 /media/sdb2

Puis chrootez-vous sur la partition racine et attribuez un nouveau mot de passe:

chroot /media/sdb2 passwd

Assigner de nouveau mots-de-passe

Pour changer votre mot de passe de 'user', en tant que $ user:

$ passwd

Pour changer votre mot-de-passe 'root' password, en tant que # root:

passwd

Pour changer le mot de passe de 'user", en tant que # root:

passwd <user>

Polices de caractères dans aptosid

Réglages adaptés de résolution - Principes de base

La résolution idéale d'affichage des polices n'est pas évidente à déterminer, mais son calcul est actuellement pleinement opérationnel dans X.

Réglages adaptés de résolution et de taux de rafraîchissement

Tout écran possède sa combinaison propre de paramètres optimaux, cependant tous n'adressent pas les bonnes valeurs DCC, et il faut parfois corriger manuellement celles-ci.

Sélection, rendu et taille des Polices

aptosid utilise des polices libres (Debian) pré-sélectionnées, ayant fait leurs preuves en terme d'équilibres pratiques et esthétiques ; vos choix alternatifs à cet égard peuvent parfois altérer la qualité de rendu. Debian offre plusieurs options puissantes (autres que KDE > systemsettings , qui pourront vous aider à obtenir un rendu lisse avec les polices que vous auriez choisies. Néanmoins sachez que toute police de caractère ne présente qu'un nombre limité de tailles dans lesquelles elle s'affiche à la perfection, et dans d'autres tailles ne donne pas vraiment des résultats séduisants.

Jouer sur la commande root de paramétrage en Dpi (ppp) peut se révèler intéressant:

fix-dpi-kdm

La sortie devrait vous afficher la résolution pour votre taille d'écran, mais vous avez la possibilité de jouer sur ce paramètre. Vous devrez basculer en niveau de fonctionnement 3 (init 3) et revenir ensuite en mode init 5, ou éventuellement redémarrer pour en voir les effets s'appliquer.

Après un changement de type de police ou de résolution en DPI pour leur affichage (dans X ou pour firefox/iceweasel), vous aurez sans doute besoin d'opérer certains ajustages afin d'obtenir un résultat qui vous plaise ; c'est le cas en particulier lors d'un basculement entre Fonte bitmap et Fonte vectorielle (True Type) :

dpkg-reconfigure fontconfig-config

Choisissez 'native' et 'autohinter' en mode automatique. Sinon, faites des essais jusqu'à l'obtention du résultat optimal.

En cas de besoin de reconstruire votre cache de fontes:

fc-cache -f -vv

Si le réglage ne donne rien, alors peut-être avez-vous besoin de régénérer le cache des fontes ; ceci s'opère comme suit :

apt-get install --reinstall --yes -o DPkg::Options::=--force-confmiss -o DPkg::Options::=--force-confnew fontconfig fontconfig-config
Applications GTK comme Firefox/Icewasel

Les applications basées sur GTK s'avèrent souvent problématiques lorsqu'elles sont utilisées avec le réglages par défaut de KDE. Ceci se corrige ainsi :

apt-get install gtk2-engines system-config-gtk-kde gtk-qt-engine gtk2-engines-qtcurve

À Configuration du Système >Apparence vous disposerez d'un nouvel item de menu intitulé Styles GTK et Fontes. Configurez 'Styles GTK' pour pouvoir utiliser Clearlooks' et permettre à 'Fontes GTK Fonts' d'exploiter les 'Polices sz KDE' ou faites des essais des différentes options possibles jusqu'à vous trouver satisfait du résultat.

Ceci pourra DANS CERTAINS CAS, régler vos problèmes de fontes avec les applications GTK.

CUPS

KDE consacre à CUPS une large section de son aide interne, mais il arrive qu'en cas de mise-à-niveau (dist-upgrade), CUPS se mette à fonctionner de travers. Trouvez ici une des solutions connues :

modprobe lp
echo lp >> /etc/modules
apt-get remove --purge cupsys cups
apt-get install cups
	OU
apt-get install cups cups-driver-gutenprint hplip

Assurez-vous depuis une console root que le démon CUPS soit actif:

service cups restart

Puis dans la barre d'adresse d'un navigateur Internet (konqueror ou iceweasel), entrez:

http://localhost:631

Un autre truc utile, c'est lorsque vous configurez CUPS avec l'interface graphique. L'outil vous propose à un moment donné une boîte de dialogue demandant un mot-de-passe ; cette boîte dialogue comporte également un champ pré-rempli où figure votre nom d'utilisateur ; si vous vous contentez de compléter par votre mot-de-passe d'utilisateur, et bien ça ne marchera pas ! Ce qu'il faut faire à la place, c'est changer le nom d'utilisateur et de le remplacer par root, puis d'entrer votre mot-de-passe d'administrateur root.

Notez donc que sur le Live-CD comme sur votre installation, l'installation des imprimantes n'est réellement opérative que dès lors qu'elle est assuré avec les droits de l'administrateur. Dans l'interface du Centre de Contrôle de KDE, cela nécessite notamment d'utiliser en préalable à l'installation d'une imprimante, le bouton "mode superutilisateur" figurant au bas de l'écran.

La base de données OpenPrinting contient une mine d'informations sur des imprimantes spécifiques, ainsi que les informations sur les pilotes, les pilotes eux-mêmes, les spécifications de base, et un ensemble d'outils de configuration associés.

Le son dans aptosid

Le son est coupe par défaut dans aptosid.

La version KDE utiliser le mixeur Kmix et la version XFCE, Mixer.

Souvent il suffit de cliquer sur l'icône de son de la barre des tâches et de décocher l'option "Muet".

Kmix

Dans Kmix vous devrez activer les options qui vous conviendront en terme de canaux, Kmix>Configuration >Configurer les canaux. Ou depuis un terminal:

$ kmix
XFCE

Dans XFCE lancez le mixer et ajoutez-y des controles via le menu Multimedia>Mixer puis cliquez sur Selectionner la boîtes des contrôlesx. Ou depuis un terminal:

$ xfce4-mixer

Alsamixer

Si vous préférez utiliser Alsamixer, il est inclus dans le paquet alsa-utils:

apt-get update
apt-get install alsa-utils
exit

Réglez vos préférences son comme $utilisateur depuis un terminal:

$ alsamixer
Contenu révisé le 03/04/2013 0100 UTC